Tout comme le texte initial, ce billet est placé sous licence creative commons

1- Pouvez vous me montrer une maquette pour que je puisse choisir un designer/developpeur ? Non.

Quand on débute, on serait tenté de répondre un "OUI" franc et massif, en se disant que c'est un premier pas vers la gloire et les contrats. C'est faux, c'est la meilleure façon de perdre du temps, de l'argent et de la crédibilité, car comment justifierez-vous vos tarifs après avoir travaillé gratuitement ? Je ne parle même pas du risque de vous faire piquer votre boulot.

2- Vous nous faites un prix discount ? Non.

Plein d'entreprise pensent que le webdesign est un service qui vaut moins de 15€/h. N'en faites jamais des clients, même en tant que débutants. Fixez votre prix journalier dès votre premier client (autour de 250-300€HT/j) et tenez vous à ce prix. Certains clients vont fuir, mais dites vous que si la moitié des clients potentiels fuient mais qu'ils auraient payé 50% du prix, au final vous n'avez rien perdu. Les réductions éventuelles de vos tarifs doivent intervenir quand le client est régulier et qu'il vous fait travailler pendant plusieurs semaines sur un projet important, et encore, que si ce travail est avéré (n'acceptez pas de réduction parceque le client dit "que ça va être un gros projet et qu'il POURRA vous faire beaucoup travailler)

3- Voulez-vous enregistrer et héberger mon site ? Non.

Ca peut paraitre une bonne idée pour marger tous les mois sur l'hébergement, mais si vous êtes à la MDA, votre statut vous l'interdit. Si vous avez un autre statut et que vous n'êtes pas spécialistes dans l'hébergement, pensez à la montagne de problème que ça peut vous apporter, et aux coups de fils frénétiques du client à la moindre erreur 404.

4- Pouvez vous copier ce site ? Non.

Pour la morale et la déontologie, déjà ça craint de copier un site, vous pouvez faire mieux que ça. Mais vous pouvez aussi vous demander quelle est l'éthique d'un client qui vous demande de purement et simplement pomper un site, ce qui ne présage rien de bon pour la suite de votre prestation. Ensuite pensez que sur ce projet, vous allez être un simple exécutant plagiaire à la solde d'un type sans scrupules. Enfin dites vous que ce travail ne pourra jamais figurer dans votre portfolio. Evitez donc de vous cramer en faisant quelque chose d'aussi stupide.

5- Puis-je payer votre prestation avec les bénéfices que génèrerons mon site de E-commerce ? Non.

Ca ce n'est vraiment pas le bon plan. Combien de temps allez vous devoir attendre avant que ses bénéfices atteignent le prix de votre prestation ? Si il n'a pas les moyens dans l'immédiat, il peut très bien faire comme tout le monde et emprunter, après tout vous n'êtes pas une banque à taux 0. Les clients qui proposent ça n'ont souvent aucun business plan et pensent que vendre des t-shirts sur le web est une idée nouvelle. Dans des cas comme ça refusez le boulot et dirigez votre client vers des plateformes comme cafepress ou spreadshirt par exemple.

6- J'ai une idée géniale, voulez vous... ? Non.

Pas très différent du n°5, mais en règle générale ne vous lancez pas à l'aveuglette et de manière gratuitement dans les idées des autres, à moins d'être associé aux bénéfices à la hauteur de votre participation, et que le projet soit solide et monté en réelle collaboration.

7- Vous avez une adresse de messagerie instantanée ? Non.

Que les clients puissent nous contacter par MSN peut être utile sur des gros projets afin de communiquer avec votre homologue interne à l'entreprise par exemple, mais dans les autres cas, oubliez si vous ne voulez pas être floodé sans cesse et perdre en productivité. Si le client à vraiment besoin de planifier des choses importantes, planifiez une réunion avec lui.

8- Je payerai tout d'un coup quand le travail sera fait OK ? Non.

L'eternelle question de l'acompte, je ne vais pas m'étendre dessus. Quand c'est un premier client, demandez en toujours un (30% environ).

9- Vous pouvez faire ça cette nuit/ce week end ? Non.

Evidemment vous vous organisez comme vous voulez pour travailler, mais si le boulot est pour le lendemain, facturez le travail d'urgence comme dans toutes les autres professions. Si vous ne faites pas ça vous pouvez êtes sûr que tous les prochains boulot avec ce client seront à faire "de toute urgence". Petit aparté d'ailleurs pour dire que les client sont toujours les plus pressés du monde, mais le sont nettement moins quand il faut verser un acompte avant que le travaille ne débute.

10- Est-ce que je peux être sûr que je ne verrai ça nulle part ailleurs ? Non.

Cette règle s'applique surtout aux codeurs dont le client ne veut pas voir un composant ou un bout de code chez un concurrent. Or le code est souvent réutilisé d'un site à l'autre, tout simplement car il serait idiot de s'acharner 15 versions de cette listbox ou de cette CSS qui marche si bien. Stipulez juste dans vos CGV que du code source peut provenir d'autre de vos projets, et servir à des projets futurs.

Voilà pour le petit tour d'horizon des choses à refuser si vous voulez simplifier votre vie de freelance. Si vous en avez d'autres en réserve, n'hésitez pas à les poster en commentaire !


Suivez-nous sur twitter | |