note: Je n'ai repris et traduit que les intitulés du "top 10" du site painter creativity, Les commentaires sous chaque élément de la liste sont de moi, il ne s'agit donc pas d'une traduction et l'analyse peut varier par rapport au site original. pour avoir une vision globale je vous conseille d'aller lire le billet original.

Je ne sais pas pourquoi, de nombreuses grosses ficelles (à ce stade on appelle ça des câbles de marine) fonctionnent très bien auprès des infographistes alors qu'elle ne fonctionneraient dans aucun autre corps de métier. On peut se dire que c'est parceque l'infographie est un métier à part, mais pourtant lorsqu'il s'agit du mode de fonctionnement ou de la facturation des prestations, je ne vois pas ce qui différencie un infographiste d'un architecte, plombier ou coiffeur.

Je pense seulement que la croyance que l'infographie est un métier "à part" est savamment entretenue par des clients sans scrupules, afin d'obtenir des infographistes débutants des choses qu'ils n'oseraient même pas demander à un autre corps de métier. Je pense qu'ils ont bien raison de faire ça si ça leur permet d'obtenir des avantages, et que le seul responsable est le graphiste qui n'ose pas dire non, par peur de perdre un client, car il croit qu'être infographiste c'est "sympa" et que ça n'est pas un vrai métier, ou plus simplement parcequ'il n'a pas une grande opinion de son métier et des prestations qu'il réalise, qu'il sait qu'il bricole, et que donc il n'est pas sûr de lui et prêt à croire et accepter n'importe quoi.

Nous allons voir le top 10 des bobards servis au graphistes, et essayer de comprendre en quoi est-ce des bobards. Si vous en avez expérimenté d'autres, n'hésitez pas à en faire part en commentaires.

1- Faites nous le boulot pas cher (ou gratuit) cette fois ci, et la prochaine fois on vous payera plus.

Depuis quand faut-il faire une prestation gratuitement pour avoir le droit d'être payé la prochaine fois ? c'est tellement ridicule que ça prête à rire, mais pourtant c'est le lot quotidien des infographistes. Je ne parle même pas du fait que le mec ne vous rappellera jamais, mais simplement sur le principe. Quel métier nécessite d'offrir une prestation pour avoir le droit de travailler correctement ? Ma réponse type dans ce cas là est soit "normalement c'est l'inverse, d'abord on travail souvent ensemble, et ensuite je vous fait une ristourne, on ne s'improvise pas bon client" ou "OK, donnez moi un contrat d'exclusivité pour que je l'étudie et vous donne ma réponse"

dans tous les cas, faites comprendre au client à quel point cette suggestion est ridicule.

2- Nous ne paierons pas un centime tant que nous n'aurons pas le produit final !

Mais bien sûr... visiblement ce client essaie d'oublier de toutes ses forces ce qu'est un acompte, pourtant il en a sans doute payé un pour qu'on lui livre ses ordinateurs, son imprimante et sa voiture d'entreprise. C'est un coup classique, ne vous laissez pas avoir, il n'y a aucune raison pour que le client ne verse pas d'acompte. Lui même en demande surement à ses clients. Un client qui ne vous verse pas d'acompte n'a souvent pas l'intention de vous payer. Evidemment, encaissez le montant de votre prestation AVANT de mettre le travail sus presse, en ligne, ou de fournir les sources.

3- Faites ça (gratuit ou pas cher) pour nous et vous aurez une grande visibilité, le boulot arrivera tout seul !

Ca c'est le coup classique du "on mettra un lien vers votre site et votre logo sur nos affiches" ce qui revient à dire "on respecte le droit moral" sachant que de toutes manières le nom sur l'affiche et le lien vers le site sont OBLIGATOIRES, à moins de renoncer à son droit au nom, moyennant finances évidemment. Cette proposition est donc bidon, et le client à toujours tendance à se surestimer.

Récemment un client me présentait comme un plan en or de faire son site full flash contre mon nom sur ses affiches (1000 affiches) et un lien sur son site (visités par X visiteurs uniques) et ainsi bénéficier d'une "énorme exposition". Ce à quoi je lui ai poliment répondu que j'avais déjà plus de 2000 supports de com' (plaquettes, cartes, stickers etc...) qui étaient entièrement dédié à ma publicité, et que mon site était visité 1,5 fois plus que le sien. Donc forcement ça relativise l'offre.

Et puis quoi, si je veux des affiches, je m'en paye, et pas avec un logo minuscule en bas, et si je travaille bien, mon boulot sera forcement remarqué, alors autant privilégier les clients qui payent ET qui mettent mon nom non ? Sans parler du fait que dès que le client se sera vanté du tarif que vous lui aurez fait, toutes les offres que vous recevrez ressembleront à ce plan.

4- En regardant vos maquettes: "OK, c'est pas mal mais nous ne sommes pas encore sûr de faire appel à vous. Mais laissez vos croquis ici pour que j'en parle avec mon collègue, investisseur, femme, secretaire"

Vous pouvez être sûr qu'à la minute ou vous êtes sorti du bâtiment, il a fait appel à 2 ou 3 designers en leur expliquant le concept et en leur demandant des tarifs compétitifs, chose pas difficile puisque vous leur aurez mâché le travail. FAITES PAYER VOS MAQUETTES et NE LAISSEZ JAMAIS RIEN CHEZ LE CLIENT tant que le devis complet ou le bon de commande n'est pas signé. N'offrez pas votre travail. A chaque présentation faites signer un bon avec des copies de maquettes et la date de la réunion, et pour un gros boulot n'hésitez pas: déposez une enveloppe Soleau à l'INPI avec vos maquettes et vos principes visuels.

5- Le travail n'est pas annulé, juste repoussé, gardez notre compte ouvert et continuons un mois ou deux

Là ça sent le roussi, surtout si le boulot était urgent avant. demandez de vous faire payer le travail effectué, et attendez.

6- "Un contrat ? les contrats ça craint, on a pas besoin de ça, on est amis non ?"

Vous êtes amis jusqu'à ce qu'il ne vous paye pas et que votre seul recours soit un long et couteux procès, sans preuve ni bon de commande. Toute entreprise sérieuse utilise des contrats, pourquoi vous feriez exceptions, et pourquoi a t'il peur de signer quelque chose qu'il devra payer de toutes façons ? Ne dérogez JAMAIS à cette règle: devis signé + acompte de 30%.

7- envoyez moi la facture une fois que ce sera édité/en ligne

Non. Envoyez la facture quand VOUS avez fini le travail, le reste ne vous regarde pas. En plus il y a de grande chances pour que vous ne soyez payés qu'en dernier, après l'imprimeur, le livreur et l'hébergeur, alors autant ne pas perdre de temps non ? Surtout que si le client a son produit fini, il sera nettement moins pressé de vous payer car il aura tout les éléments en main.

8- l'autre gars nous l'avait fait pour XX€, et ses variantes "un de vos concurrents nous propose XX€"

C'est cool pour eux mais en quoi ça vous concerne ? Si ils on fait appel à vous c'est qu'il y a une raison non ? à priori vous avez évalué correctement vos tarifs ? donc de toutes façons comment pouvez-vous baisser vos prix ? (ou alors vous calculez vos prix n'importe comment, mais c'est un autre problème). Soyez ferme sur vos prix, et dites vous que en dessous de votre tarif, vous auriez de toutes façons perdu du temps et de l'argent, et que le gugusse qui propose des prix planchers ne fera pas long feu.

Notez aussi cette règle universelle: un client à 1000€ vaut (beaucoup) mieux que 3 clients à 300€: déjà ça fait plus au total, mais en plus vous n'avez qu'un seul interlocuteur, les boulots ne se chevauchent pas et le temps est rationalisé, vous êtes plus à ce que vous faites, donc plus efficace.

Il y a aussi la variante que l'on à eu le culot de me donner une fois, alors que je m'étais déplacé: "C'est trop cher, si je passe une annonce à l'ANPE, des infographistes j'en ai 40 qui se précipitent."

ma réponse: OK, passez une annonce au revoir et merci de m'avoir fait perdre mon temps. J'étais déjà debout quand soudain ils ont décidé d'accepter mes tarifs. Ce genre de manipulation est vraiment bidon, mais on ne peut pas leur en vouloir de tenter leur chance puisque des fois ça marche.

9- Nous avons un budget de XX€ non négociable

Ah ? bon ben alors visiblement mon devis est trop cher pour vous, tant pis. Cette excuse du client m'a toujours fait sourire: mais en quoi diable ça vous concerne ? De toutes façons si vous avez bien évalué vos prix, vous ne pouvez pas les baisser, donc à quoi bon ? Une fois de plus, seules les professions artistiques sont touchés par ce genre d'affirmation bidon: transposez le problème dans n'importe quelle profession: je vais aller voir un concessionnaire et lui dire "j'ai un budget de tant mais je veux l'aston martin" qu'est ce qu'il va faire à votre avis ? me dire "ah oui désolé on baisse nos prix" ou "mon pauvre monsieur c'est bien dommage pour vous" ?

10- Nous avons quelques problèmes financiers, donnez nous le boulot, comme ça nous remplirons les caisses et nous vous paierons. Simple.

Fuyez. Quand un patron vous avoue à demi mot qu'il a des problèmes financier, c'est qu'il est beaucoup plus dans la merde qu'il veut bien l'avouer, autant dire que l'avenir de vos honoraires est plus qu'incertain. Ca peut arriver mais à ce moment là ne livrez pas le travail et contentez vous de l'acompte, et regardez comment l'entreprise évolue. Si vous avez déjà bien avancé le travail et que la société est en redressement judiciaire, ne livrez pas mais mettez vous sur la liste des débiteurs, vous aurez ainsi une plus grande chance d'être payé, vous pourrez ainsi livrer le boulot. Dans tous les cas vous n'êtes pas une banque, ça n'est donc pas à vous de leur avancer de l'argent. Ca parait cruel mais certains clients utilisent sans cesse cette technique pour avoir une reserve de fonds sans intérêts et à vos dépends.

Conclusion

Certaines de ses règles peuvent paraitre dures et "pas fun" et pourtant, c'est le B-A-BA de toute relation commerciale, et même votre client le sait. Seulement comme l'infographiste a souvent peur de passer pour un rabat-joie, surtout si il débute et qu'il est jeune, il se croit obligé d'accepter n'importe quoi pour "gagner" un client à n'importe quel prix.

Pourtant c'est un très mauvais calcul qui ne vous entrainera que des ennuis. Mettez vous une bonne fois dans la tête que les graphistes ne sont pas de bons samaritains, et qu'il n'y a aucune raison d'être moins bien traité que n'importe quel autre prestataire. Et surtout si on vous sort un de ces bobard: méfiance !


Suivez-nous sur twitter | |