PRÉREQUIS

On pourrait croire que je vais me réjouir de cette loi qui est censé protéger les auteurs, mais en fait ça n’est qu’une loi stupide écrite sous la dictée des lobbies, inapplicable, dangereuse, liberticide, et pire que tout: ça ne fera pas gagner UN CENTIME de plus aux artistes, et ça fera une belle jambe à la culture.

Quoiqu’il en soit, on voit jusqu’où nos politiques sont prêts à aller pour que leurs amis les majors ne révisent pas leur système de distribution dépassé. À tel point qu’à force des parler “d’ayants droits” en pensant aux grandes majors, ils en ont oublié que les auteurs était AUSSI bénéficiaires de cette loi individuellement, et que comme le dit notre cher CPI, TOUT LE MONDE peut être auteur.

Voici les trois hypothèses sur lesquels s’appuie cette démonstration:

  • Un auteur ça peut être vous et moi, et c’est les auteurs que la loi est censé protéger, et non exclusivement un “ayant droit” style universal ou un mec de la starac qui chante
  • Cette loi permet l’aberration de couper internet aux gens SANS passer par un jugement, sans en dire les raisons, et la charge de la preuve est renversée, c’est à dire qu’on coupe d’abord, et à vous de prouver que vous êtes innocent
  • Là, c’est le plus beau, cette loi ne résoud pas la contrefaçon, elle s’appuie sur le fait que vous êtes en tort si vous ne SÉCURISEZ PAS votre connexion à internet et votre ordinateur, et que par ceux-ci transitent du contenu protégé par les droits d’auteurs, peu importe que vous soyez contrefacteur ou pas.

la preuve :

La personne titulaire de l’accès à des services de communication au public en ligne a l’obligation de veiller à ce que cet accès ne fasse pas l’objet d’une utilisation à des fins de reproduction, de représentation, de mise à disposition ou de communication au public d’œuvres ou d’objets protégés par un droit d’auteur ou par un droit voisin sans l’autorisation des titulaires des droits prévus aux livres Ier et II lorsqu’elle est requise.

DÉMONSTRATION

Voici comment, une fois que cette loi débile sera promulguée, comment couper la connexion internet de n’importe-qui :

  • Prenez votre postérieur (ou toute autre partie de votre anatomie) en photo. Un dessin peut faire aussi l’affaire, scannez-le. Pas de doute, vous êtes l’auteur de cette photo/dessin
  • Envoyez cette photo depuis un compte hotmail créé pour l’occasion à n’importe qui dont vous connaissez l’IP (votre député, votre voisin, le gars qui vous troll sur votre blog)
  • Saisissez la Commission de protection des droits pour qu’elle procède à l’avertissement du délinquant. Réitérez l’opération jusqu’à la coupure d’internet

C’est tout 8-) . Hé oui, c’est aussi simple que ça. Repassons nous le mouvement au ralenti :

La personne titulaire de l’accès à internet à l’obligation de veiller à ce que celui ci “ne fasse pas l’objet d’une utilisation à des fins de reproduction, de représentation, de mise à disposition ou de communication au public d’œuvres ou d’objets protégés par un droit d’auteur “

Or, SCANDALE, car la personne en question n’a pas protégé son accès, et votre œuvre se retrouve bel et bien enregistrée dans son ordinateur (avec un peu de chance quelqu’un l’a vue, il y a donc représentation), il ne peux pas le nier, il aurait du se PROTÉGER !! Peut importe qu’il n’y soit pour rien ou qu’il supprime le mail, puisque l’info y a transité, et que la loi sanctionne le défaut de protection. En tant qu’ayant droit, vous pouvez donc saisir la CDP contre ce malotru pour qu’il cesse IMMÉDIATEMENT de laisser de telles FAILLES dans son système de communication, et qu’internet soit coupé à cet irresponsable. C’est bien normal, c’est pour protéger la “Culture” :TSS:

Vous, auteur, avez vu que la connexion internet de quelqu’un avait servi à représenter votre œuvre. Vous êtes dans votre bon droit en demandant que la connexion de cette personne soit coupée. Et même si il dit qu’il a reçu un mail, et le prouve, ça ne change rien à sa culpabilité: il aurait du protéger sa ligne pour ne jamais recevoir de mail :POELE:

Conclusion

Voilà ce qui arrive quand on fait des lois en oubliant qu’on travaille pour le plus grand nombre et non pour un groupe restreint d’entreprise privées. la loi s’applique à tous, c’est con de ne pas l’avoir pris en compte !! Le plus beau, c’est que ça s’applique à toutes les institutions (avec la loi telle qu’elle est actuellement): vous voulez faire tomber une administration ? Balancez par mail un PPT avec des images rigolotes dedans, laissez-lui le temps de se propager (diffusion et représentation), et balancez l’IP de cette administration à la CDP, elle n’est de toutes façons pas protégé par son statut. oO’

Peut être que quand des demandes répétées de coupures auront lieu sur les IP du ministère des finances, de l’intérieur ou de la défenses, nos députés prendront conscience de la débilité de la chose.

Alors vous allez me dire que la loi va exclure les mails du champ d’application ? Ok, comme ça les pirates pourront mettre à profit les dizaines de Go des webmail opur faire transiter leur contenu en pop3 ou imap via des listes de diffusion. Génial !

N’hésitez pas à diffuser ce billet autour de vous, car chaque personne qui a une IP peut être accusé et se voir couper sa connexion à internet avec les répercussions que l’on sait juste sur demande. Il ne fera pas bon avoir des ennemis à ce moment là.

Bonus

Ceci explique peut être cela. Allez, je file, Washington m’attends !!


Suivez-nous sur twitter | |