Quand j'ai fermé le blog hier soir, je ne m'attendais pas à ce que le billet génère autant de commentaires, et surtout autant de commentaires trollesques, d'un coté comme de l'autre. Je vais donc essayer de mettre les choses au point:

(Finalement, il n'y a que Beaulys qui avait compris le propos initial (on se sent moins seul :D )

NON, être homme-sandwich et vivre de la publicité n'est pas honteux

Je suis employé par un des plus grand holding publicitaire du monde, pas franchement à but non lucratif, et donc je n'ai aucun problème ni avec le fait de faire de la publicité (c'est mon métier en fait) ni avec le fait de gagner de l'argent.

Mon propos était juste de dire que quand 100% de ses revenus proviennent de la pub, on ne peut pas claironner que l'on est à la fois indépendant et objectif, et que l'on ne cherche pas à générer un maximum de trafic.

Donc pour résumer: faites de la pub, faites des adsense, faites du publi reportage, mais ne venez pas me casser les couilles avec "la liberté de ton" et"l'indépendance de la blogosphère". Voilà, c'est plus clair comme ça ?

Dans la presse papier/TV, ça fait longtemps que ça marche comme ça mon pauvre ami !!

Oui, effectivement, avec les réserves que j'ai émise dans le premier billet. Et c'est précisément pour ça que je préfèrerait le web autrement si possible. J'ai le droit ou pas ? Et sinon, on dit bien que "comparaison n'est pas raison" non ? Donc en quoi les tendances pourries de la presse devraient se retrouver sur les blogs ?

Vous remarquerez également une chose: les journaux les plus impartiaux sont bizarrement ceux sans pub: 60 millions de conso, que choisir, le canard enchainé... Et bizarrement c'est toujours par ces journaux que les plus grosses révélations arrivent. Coïncidence ?
De la même façon, j'ai remarqué que moins il y a de pub sur un blog, et plus il est étoffé et digne d'intérêt: Eolas, Fred cavazza, le standblog... coïncidence ?

Publi-reportage mon amour

Il y'a eu une grosse focalisation sur les publi-reportage, alors que le billet d'origine n'était pas centré là dessus. Je trouve même étrange (hum) que tout le monde ce soit engouffré dans cette brèche, en vantant que "on en avait fait moins de 1,2 en 30 ans" alors que je ne parlais pas QUE des publi-reportage, mais bien de la pub en général + le fait d'en dépendre à 100%. Effectivement, quand une partie non-négligeable de votre site vante tel ou tel service, assurant ainsi une part de votre revenu mensuel, et que par ailleurs vous trouvez ce service vraiment bidon, qu'allez vous faire ? Attendre et occulter le sujet, ou dénoncer immédiatement l'arnaque ? Mon cœur balance ;)

Tu t'attaques aux grandes figure du web francophone rien que pour générer des hits et du trafic !!

Voilà, c'est exactement mon but... Au fait dites moi les petits malins, ça me sert à quoi de générer du trafic ? est-ce que vous voyez un seul adsense sur cette page ? Est-ce que j'ai besoin de justifier à quiconque que je draine des visiteurs ? Est-ce que je suis présent sur un quelconque wikio-techno-branlo-crati qui mesure ma grosse audience afin de vous la coller sous le nez ? Est-ce que vous ne vous êtes pas dit que je payais la charge serveur de chaque mec qui venait poster un commentaire, y compris les commentaires au goût de petit blanc du café du commerce ?

Bref, encore de la belle connerie 2.0 comme on l'aime, poussée par une reflexion extrême et un sens innée de l'analyse !!

L'argent c'est tabou pour toi, du coup tu refoule le complexe œdipien de ton sur-moi Marxiste ce qui déclenche chez toi un réflex Pavlovien de défense du Lumpenprolétariat et te pousse à dire du mal de ceux qui gagnent honnêtement leur croute

Après la psychologie de comptoir, j'ai eu droit à pas mal de cours d'économie de comptoir sur le grand sujet "l'argent c'est tabou, décidemment on ne peut vraiment pas parler de ces choses là, on est plus en sécurité nulle part ma pauv' madame michu" et autre "le capitalisme fait tourner le monde, trouve un autre système et tu pourras critiquer après" ( :D )

Encore une fois, ce genre de conneries est souvent un écran de fumée qui permet de ne pas répondre à la critique, en se repliant sur de bonnes vieilles rengaines.

On peut gagner de l'argent, là n'est pas la question (précisé pourtant 15 fois dans le billet original) Je ne méprise pas le VRP ou l'homme sandwich, mais ne me parlez pas d'indépendance !!

Que de haine et de jalousie !!!

ça c'est "l'argument" au saumon, c'est à dire mon préféré ;) Jaloux de quoi, de qui pourquoi ?

  • Du trafic ? je serais bien emmerdé si je devais payer la bande passante de 10.000 visiteur/jour
  • Des revenus générés par mon blog ? Ça doit être pour ça que je ne veux pas de pub sur celui-ci
  • De la notoriété ? Ça sert à quoi d'être reconnu sur internet ?
  • Du CA de tel ou tel blogueur ? Pas vraiment de quoi être jaloux si on se réfère à cette étude (en plus on parle de Chiffre d'Affaire là, pas de bénéfice net, et quand on voit les chiffres, c'est pas vraiment le jackpot, à peine un salaire mensuel - voire carrément moins)

Comme vous voyez, j'ai un métier, un salaire, je suis bientôt proprio à Paris, et j'avoue que pour l'instant je suis assez content de ma situation, et je ne vois pas trop ce qu'il y'a d'enviable à être un blogueur influent... (et surtout influençable ;) ) Bref internet c'est pas ma vie, je n'en attends rien de spécial, désolé de décevoir VOS fantasmes :D

Bref, il faudrait qu'un jour vous m'expliquiez cette histoire de jalousie, à moins que ça ne soit qu'un pauvre leurre pour esquiver le débat !

Mais pourquoi Éric ?

Comme précisé et mal compris dans l'autre billet, Éric est un peu mon cas pratique du blogueur pro, le profil idéal en somme: Il vient de faire son coming-out, c'est une figure emblématique de la blogosphère, il n'hésite pas à faire passer sa cause comme le dernier bastion de l'internet français libre tout en faisant des déclarations contradictoires et surtout impayables, bref, l'assurance de passer un bon moment !! J'avoue que j'aime bien aussi Loïc Lemeur dans le style, Mais ma préférence va quand même à Éric, car quand j'écris un billet qui parle d'une de ses actions récente, j'ai droit à une descente massive de ses fan-boys éclairés dans mes commentaires, qui bien souvent prouvent à quel point j'ai tapé juste, et ça, ça n'a pas de prix ;)

Et puis ce que j'apprécie particulièrement chez Éric, en tant que blogueur, c'est que je sais qu'il ne me fera jamais faux-bond et qu'on peut toujours compter sur lui !! Un nouveau service basé sur le crowdsourcing ? hop, un billet qui en vante les mérites sur presse citron... Un nouveau concours de design à organiser ? Hop, Éric s'en charge... Un business de t-shirts basé sur du concours à monter, il est encore là !! bref, difficile de se passer d'un tel challenger ! (moi aussi je t'aime Éric)

C'est une touche d'humour, mais comme vous l'aurez compris c'est un des seuls mecs sur intrenet avec lequel je ne suis JAMAIS d'accord. Donc forcement, ça étoffe mes démonstrations, et ça n'a rien de personnel, ce sont les actes que je prends en compte, pas l'individu. La prochaine fois je ne citerai pas de noms.

conclusion:

je m'excuse auprès d'Éric de l'avoir cité en exemple, et je vous demande d'essayer de retenir le fond du problème, qui est le risque ÉNORME de manque d'objectivité lorsque l'on est financé à 100% par la publicité. Une fois de plus, ça n'est pas péjoratif, l'homme sandwich fait son travail, gagne de l'argent, et c'est bien, mais je ne lui demanderai pas son avis objectif sur le produit qu'il a placardé sur le torse, tout comme je douterai de l'objectivité du démonstrateur de telle marque sur les produits de la concurrence, ou de la franchise du représentant quant à la qualité de ses encyclopédies.

comme le dit le proverbe:

« Difficile pour un homme de comprendre une chose si son salaire dépend de ce qu’il ne la comprenne pas. »

Mais je me trompe peut être du tout au tout, le (vrai) débat est ouvert !! ;)


Suivez-nous sur twitter | |